Le dispositif de passe de L’instance lacanienne

 

Les principes du dispositif de passe de L’instance lacanienne se réfèrent à la « Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’Ecole » de Jacques Lacan.

Un passant parle à chacun des deux passeurs qu’il a tirés au sort, de son passage à l'analyste dans l'articulation entre intension et extension et de ce que cela enseigne du désir de l'analyste. Chacun des deux passeurs rapporte ensuite, successivement, ce qu’il a entendu devant un cartel de passe, lequel conclura son travail de cartel par une réponse pouvant donner lieu à une nomination AE (Analyste de l'Ecole).

Ce dispositif nécessite, ceci est implicite, que quiconque y participe s’engage au respect d'une stricte confidentialité.

 

Constitution du dispositif

Le montage du dispositif s’effectue en deux temps.

Le premier temps concerne les membres de L’instance lacanienne. Ceux qui, à une place ou une autre du dispositif (passant, passeur, analyste ayant désigné des passeurs, ayant été membre d’un cartel de passe) ont eu une expérience de la passe et souhaitent participer au dispositif, se font connaître auprès des secrétaires du dispositif précédent.* Un minimum de 5 personnes est requis pour ce premier ensemble (la question d’un nombre maximum reste en suspens). Il revient au Directoire d’annoncer la liste de ce premier ensemble aux membres de L’instance lacanienne, la charge du Directoire en tant que tel s’arrêtant à cette étape.

Les membres de ce premier ensemble se choisissent deux secrétaires de la passe qui auront pour charge, pendant deux ans, de transmettre la liste des membres du nouveau dispositif au Directoire qui en assurera sa diffusion et d’assurer les relations avec les « correspondants extérieurs » (voir ci-dessous), de tenir à jour la liste des passeurs, de recevoir les demandes de passe et d’effectuer les tirages au sort (passeurs, cartels de passe), ainsi que d’organiser les réunions sur la passe, et ce à l’initiative éventuellement du Directoire ou du Conseil d’orientation. Pour ce qui concerne le lien du dispositif avec les membres de L’instance lacanienne et plus largement avec le public de la psychanalyse, les secrétaires de la passe auront la charge d’organiser au moins une réunion publique par an sur la passe et par ailleurs de veiller à ce qu’au moins une réunion annuelle avec les correspondants puisse avoir lieu.

Dans un deuxième temps, une fois constitué cet ensemble de base des membres de L’instance lacanienne, celui-ci s’adjoint un autre ensemble composé de « correspondants extérieurs » à L’instance lacanienne. Ceux-ci sont choisis individuellement, soit pour leur expérience de la passe, soit pour l’intérêt qu’ils portent, notamment par leurs travaux, à cette question. Un accord, sans objection majeure, sur le choix des correspondants doit se faire au sein de l’ensemble constitué par les membres de L’instance lacanienne.

Ainsi constitué, cet ensemble de deux ensembles, élaboré en deux temps, est en fonction pour deux ans et, hormis leur participation à des cartels de passe, les membres du dispositif de passe n’ont, en tant que tels, aucune attribution institutionnelle.

En ce qui concerne la désignation des passeurs, tout analyste membre de L’instance lacanienne et tout analyste « correspondant » peut désigner un passeur parmi ses analysants.

Au terme de ces deux ans de fonctionnement, le dispositif est entièrement renouvelé, sur le même mode, avec la possibilité pour ceux qui le souhaitent d’y participer à nouveau mais en en refaisant la demande.

 

Fonctionnement du dispositif pour chaque passe

Le candidat à la passe se fait connaître auprès des secrétaires de la passe pour faire entendre sa demande et procéder au tirage au sort de deux passeurs. Charge à lui de contacter les passeurs pour organiser les rencontres avec chacun d’eux, séparément, et de leur indiquer la possibilité de se mettre en relation avec les secrétaires de la passe pour s’informer sur le dispositif.

Lorsque le passant a terminé son témoignage auprès de chacun des deux passeurs, il en informe les secrétaires de la passe qui à ce moment-là tirent au sort un cartel de passe selon le principe suivant :

Deux noms dans le premier ensemble, celui constitué par les membres de L’instance lacanienne, deux noms dans le deuxième ensemble, celui constitué par les correspondants extérieurs. Cet ensemble de quatre se choisit un plus-un à sa convenance, dans ou hors de L’instance lacanienne.

Un analyste qui a été tiré au sort pour un cartel ne pourra pas faire partie d’un autre cartel de passe tant que le travail de ce premier cartel n’est pas arrivé à sa conclusion.

A l’issue du travail du cartel, qui doit compter avec la possibilité de faire plusieurs réunions, le passant est averti de la réponse du cartel, que sa passe ait donné lieu ou pas à une nomination. Cette annonce qui lui sera adressée par un des membres du cartel se fera avec une formule pesée de vive voix ou éventuellement par écrit. Dans le cas d’une nomination AE, l’annonce aux membres de L’instance lacanienne sera, elle, différée, et n’interviendra qu’au terme de six mois. Elle sera transmise par le Directoire, par écrit.

Il a été décidé de ce délai pour distinguer deux temps, celui de la nomination orale par le public restreint du cartel de passe et celui de l’écriture de la nomination diffusée à un public plus large. Ce décalage entre l’annonce au passant et l’annonce au public plus large des membres de L’instance lacanienne vise également à tempérer les effets imaginaires de la nomination dans le collectif.

Après sa passe, il est espéré de l’AE qu’il témoigne, selon sa propre temporalité logique.

Si une nomination AE concerne un passant qui n’est pas membre de L’instance lacanienne, celui-ci pourra le devenir après avoir rencontré deux membres du cardo pour faire entendre sa demande.

A l'issue de son choix quant à la nomination du passant le cartel de passe aura pour tâche d'en formuler les « résons » d'une façon qui, tout en respectant la confidentialité de la passe, puisse être transmissible à un public plus large. Cela afin de répondre à l'objectif du dispositif de passe tel qu'inventé par Lacan et qui n'est pas un dispositif de sélection mais d'enseignement d'une clinique collective des formations de l'inconscient.

 

Ce dispositif de passe ainsi élaboré ne prétend évidemment pas anticiper ni répondre à toutes les questions qui ne manqueront pas de se poser au fil de l’expérience, il reviendra aux membres qui auront fait fonctionner le dispositif et plus largement aux membres de L’instance lacanienne de rester ouverts à de nécessaires évolutions, ce qui est l’esprit même de la passe.

 

* Le premier dispositif a été constitué le 26 septembre 2020.

 

 

Paris, le 05 octobre 2022

 

Secrétaires du dispositif :

Marie-France Dalmas

06 84 01 14 61

Martine Glomeron-de Brauwer

06 86 45 28 13

Séminaire sur la Passe

2022-23

Voir pages Activités

et Calendrier